page d'accueil

articles précédents

association

statuts

les photos

les sons

jequitibá, l'arbre

contacts

liens utiles

Les radios communautaires
du Brésil ?

Interview de Jean-Jacques Fontaine,
journaliste, formateur ONG Jequitibâ


rapport 2013

rapport 2012

rapport 2011

rapport 2010

rapport 2009

ONG Jequitibá


ONG Jequitibá  est une association d'aide à la formation, à l'emploi et au développement durable au Brésil. Elle est active dans le domaine de la formation de journalistes des radios communautaires en milieu rural et urbain.


Rio de Janeiro:
Les transformations de la ville sous la loupe des
radios communautaires

Les transformations de la ville de Rio de Janeiro à l'approche des Jeux Olympiques et leurs conséquences pour les habitants : c'était le thème commun pour une nouvelle session de formation qui s'est tenue du 11 au 18 mars 2016. Jean-Jacques Fontaine avait préparé le terrain et neuf radios communautaires du réseau Jequitibá ont produit chacune un reportage de 10 à 20 minutes sous un angle particulier.

Les difficultés actuelles du Brésil et de Rio de Janeiro en particulier nous avaient fait craindre le pire quant à la capacité de mobilisation de nos « radialistes ». La situation économique est difficile avec une forte hausse du chômage (+9% en 2015) et de l'inflation. Le retour en force des gangs de trafiquants dans les favelas rend toute activité plus compliquée. Et la crise politique actuelle liée aux scandales de corruption dans l'appareil du pouvoir ont un effet démoralisant pour beaucoup de monde.

Malgré tout, à part Radio Ação qui semble avoir quitté notre réseau pour se concentrer sur les activités du carnaval, les neuf autres radios ont joué le jeu, comme elles l'ont fait d'ailleurs ces derniers mois sur d'autres thèmes de reportages. Cette fois Jean-Jacques et moi-même avons accompagné les radios pour les enregistrements dans différents lieux de la ville représentatifs des transformations : le Musée du Futur, l'Aquarium en construction, la controverse sur le déplacement des habitants de la Vila Autódromo, l'aménagement de loisirs du Parc Deódoro, les Ecoles du Futur, etc. Une mention particulière pour le travail très professionnel de Radio Bicuda sur les travaux de la voie rapide (BRT) Transolympique.

Suite de l'article.



Stages en Amazonie
Conclusion des cours



La dernière session du volet amazonien de Jequitibá s'est terminée à Santarém du 31 mars au 4 avril 2014 par une semaine de rafraîchissement des connaissances pour la plupart des radios qui ont participé au projet au cours des trois dernières années (2012 à 2014). Les ateliers de journalisme se sont déroulés dans les locaux et avec la participation de la Radio Rural, très connue et appréciée dans les villages de la région.

Quatre des cinq radios avec lesquelles nous avons travaillé depuis 2012 sont situées à plusieurs heures de navigation sur les fleuves Tapajós et Arapiuns. Malgré les difficultés logistiques, les équipes se maintiennent globalement unies et intègrent une partie des enseignements apportés par Jequitibá dans leurs programmes.

Suite de l'article.



Amazonie et Rio de Janeiro
Une formation pratique

Le projet de l'ONG Jequitibá est mené par Jean-Jacques Fontaine, journaliste suisse vivant à Rio de Janeiro, en compagnie de Yves Magat, journaliste à la Radio Télévision Suisse. Il a permis d'organiser de 2008 à 2011 quinze ateliers de formation de cinq journées à travers tout le Brésil. Nous avons atteint 248 personnes de 139 radios, sans retard sur notre planning et sans dépassement budgétaire.

Cette première phase du projet avait pour but d'apporter à des animateurs de radios communautaires des connaissances élémen-taires de journalisme: pratique de l'interview, langage radio, construction d'un bulletin de nouvelles, recherche et vérification de l'information, réalisation et montage d'un reportage.

Nous avons ensuite apporté un appui aux radios des villages riverains du Rio Tapajós en Amazonie ainsi qu'à des radios communautaires des favelas de Rio de Janeiro en profitant de la nouvelle dynamique de la "pacification".

Nous avons alors adopté une nouvelle méthodologie. Au lieu de réunir des stagiaires de plusieurs radios en un lieu de formation, c'est nous qui nous rendons dans leurs radios afin de leur apporter un soutien pratique à la construction de leurs programmes d'information.

Cette deuxième phase du projet s'est terminée comme prévu en avril 2014 pour le volet amazonien. L'appui aux radios des favelas de Rio doit par contre se poursuivre jusqu'en 2016, année des Jeux Olympiques qui recevront une couverture particulière, toujours dans une perspective de radio communautaire proche des habitants des quartiers populaires.


Bourse-programme et formation à l'esprit d'entreprise

Nous avons perçu, dès le premier semestre 2014, les grandes difficultés qu'affrontaient les radios que nous appuyons pour perpétuer leur effort d'information locale, au-delà de la période durant laquelle Jequitibá les encadrait. Deux raisons essentielles à cela : l'absence de ressources financières qui obligent ces radios à recourir au seul bénévolat et le manque de savoir-faire dans le domaine de la gestion et de l'administration.

Pour tenter de remédier à ces lacunes, nous avons pu mettre sur pied grâce à un financement octroyé par le COB, (Comité olympique brésilien) un atelier de gestion et d'administration, en collaboration avec l'Institut Genesis de l'Université catholique de Rio de Janeiro, un centre de formation et d'incubation de micro-entreprises. Six des dix radios épaulées ont ainsi participé à huit soirées de formation de quatre heures durant le mois de septembre 2014 et sont maintenant épaulées par l'Institut Genesis afin d'explorer les pistes possibles d'un parrainage pour pouvoir financer leurs programmes d'information.

Par ailleurs, afin de stimuler la continuité, en attendant un éventuel parrainage financier, Jequitibá a mis sur pied une « bourse-programme » d'une durée de 6 mois pour chacune des radios qui en ferait la demande sur la base d'un dossier de candidature à remplir. L'idée est de permettre une modeste rémunération des participants au projet durant ces six premiers mois, en les incitants à chercher en parallèle un parrainage qui viendrait se substituer à cette bourse par la suite. Six radios ont été au bénéfice de cette bourse-programme jusqu'à fin février 2015, dont cinq dans le cadre du projet « Rio de Janeiro » et une dans le cadre du projet « Tapajós ».

Une nouvelle mise au concours de cette bourse-programme a été lancée début 2015 pour les radios qui ont suivi la formation de base du projet en novembre 2014. Le suivi des opérations que demande cette bourse programme nous a permis de mieux évaluer la manière dont les radios que nous avons encadrées poursuivent leur action après la fin de l'appui de Jequitibá.

Le financement de cette bourse a été rendu possible par les économies réalisées grâce à un rapport de change favorable entre le franc suisse, sur la base duquel a été calculé le budget, et le réal brésilien, monnaie dans laquelle s'effectuent nos dépenses.


PARTENAIRES

Ville de Lausanne
Ville de Lausanne


Comité International Olympique