page d'accueil

association

statuts

archives

les photos

les sons

les médias et nous

jequitibá, l'arbre

contacts

liens utiles

Lettre no12, juillet 2012

Projet Rio Tapajós en Amazonie
Rapport de visite dans deux radios

Cette seconde visite au projet d'appui aux radios communautaires du Rio Tapajos était prévue dans le cadre de l'aide fournie par l'Ambassade de Suisse au Brésil en 2012. Elle s'est déroulée du 1er au 5 octobre 2012. Son but était de voir dans quelle mesure les objectifs fixés aux deux radios concernées, Radio Alternativa à Alter do Chão et Radio Jaipim à Suruacá, ont été atteints au terme du premier atelier de formation du mois de mars.

Pour rappel, ces objectifs étaient les suivants :
- Transmettre la formation reçue à d'autres membres de l'équipe de la radio.
- Systématiser l'organisation des archives dans l'ordinateur central de diffusion.
- Former l'ensemble des animateurs à la manipulation de la régie-son.
- Réorganiser l'espace du studio pour permettre la tenue de débats en direct.
- Produire un bulletin quotidien d'informations locales court de 3-5 minutes 4 fois par semaine.
- Produire un journal hebdomadaire d'informations locales de 15-20 minutes une fois par semaine.

Il s'agissait encore de profiter de ce passage pour renforcer la formation journalistique par une journée d'exercice pratique et d'évaluer les difficultés techniques et informatiques qui subsistent, ainsi que de faire le point sur l'avancement du dossier juridique de légalisation de Radio Jaipim à Suruaca (la Radio Alternativa d'Alter do Chao est déjà légalisée).
Il s'agissait aussi d'examiner avec les responsables de notre partenaire local, l'association Saúde & Alegria les points sur lesquels l'encadrement de ces deux radios doit être renforcés à l'avenir.

Finalement, cette rencontre avait encore pour but de planifier l'intervention de Jequitiba en 2013, dans le cadre de la continuation du projet, financé pour les deux années à venir (2013 et 2014), par la Fondation de Famille Sandoz et par la Commune de Cartigny (GE).

J'ai pris l'initiative de me faire accompagner pour cette visite de Wladimir Aguiar, directeur de la radio communautaire de la Maré à Rio de Janeiro, qui va assister Jequitibá dans le cadre d'un autre projet concernant les radios communautaires des favelas pacifiées de Rio de Janeiro. Wladimir Aguiar est spécialisé dans la technique radio et l'informatique pour les radios locales. Il est aussi avocat diplômé et met l'ensemble de son savoir et de sa longue expérience au service du mouvement des radios communautaires.

La venue de Wladimir Aguiar à Santarém visait à établir une collaboration entre le projet Santarem/Tapajos et celui de Rio de Janeiro et lui permettre d'étudier le mode de fonctionnement que Saude & Alegria a mis en place dans le cadre de son réseau de radios communautaires du Rio Tapajos. Sa présence dans les radios a permis d'aller bien au-delà de ces objectifs.

Programmation automatique
Grâce à ses connaissances, il a en effet pu intervenir pour améliorer les installations techniques des deux radios visitées et y introduire un système de programmation automatisé qui permet de « libérer » du micro les animateurs pendant un certain nombre d'heures pour leur permettre de se consacrer à la confection de reportages d'informations dans la rue. Un apport inestimable pour les radios communautaires qui manquent évidemment crucialement de forces vivres pour tout faire.

Wladimir a encore pu apporter certains conseils techniques importants à l'équipe de Saude & Alegria concernant l'amélioration des installations FM, l'optimisation des branchements dans les studios pour économiser l'énergie et la gestion informatique des contenus. Enfin, il a pu échanger une certain nombre de données avec l'avocat de Saúde & Alegria qui traite le dossier de légalisation de la Radio Jaipim de Suruacá.

Les situations que nous avons rencontrées sur place, différent fortement d'un endroit à l'autre. A Suruacá, l'équipe de base formée au mois de mars est restée en bonne partie en place (5 personnes sur 8) et a pratiquement atteint les objectifs définis, malgré des difficultés techniques particulièrement aigues.

Crise à Radio Alternativa
A Alter du Chão par contre, des rivalités ouvertes au sein du Conseil de Gestion de la Radio Alternativa ont abouti à la nomination d'une nouvelle direction et au retrait de la quasi-totalité de l'équipe des animateurs que nous avions formés au mois de mars.

Cette crise implique pour Saúde & Alegria de prendre un certain nombre de décisions dans un proche avenir, soit épauler la remise en place d'un noyau de journalistes communautaires à partir de quelques uns de ceux qui ont quitté le navire, provisoirement, soit reprendre le matériel donné par Jequitiba et mis à disposition de la Radio Alternativa afin de le réserver pour une autre radio qui sera encadrée l'an prochain.

Jean-Jacques Fontaine